Jason observe le papillon tout auprès. Il voit très nettement le corps velours noir, le bord des ailes tout en dentelles et, à l'endroit précis où l'aile et le corps se rejoignent, il voit un chemin: il le prend! A gauche, un bois. . . si noir! Il le contourne. A droite, un champ de coquelicots. . . si rouges! Et ce chemin qui grimpe; le soleil décline. Il presse le pas.
Il arrive en haut de la butte au moment où le soleil s'en va de l'autre côté du miroir; juste le temps pour lui d'apercevoir une maison sur le seuil de laquelle se tient une fille à la longue chevelure sombre, qui lui sourit.
Quand il est tout auprès d'elle, il peut voir très nettement, sur son épaule gauche, tatoué, un papillon rouge, noir et blanc. Magnifique.

Comme un bonheur étonné.
Comme un printemps en hiver.
Comme une peau en tendresse.