"Bonheurs d'histoires avec Bernadéte Bidàude.
Si Bernadéte Bidàude était un élément, elle serait l'eau d'une rivière. Vive. Joyeuse. Et nous contant l'ailleurs qu'on tient tous dans le coeur. Une rivière sachant jouer de la lumière. En nous berçant d'un murmure. Avant de devenir cascade. Nous entraîner dans ses courants. Rouler sur les cailloux, chantante. Déborder sur les champs. Une rivière de printemps, quand la froidure s'en va et qu'il fait bon se prendre à son murmure.
Mardi soir, la rivière Bidàude nous a emmenés ainsi. Vers des lieux pas bien loin et que, pourtant, on n'avait jamais vus ainsi. De Parthenay au Marais poitevin, des histoires qui nous racontent si bien. Notre reflet dans l'eau. Petites misères et grands rêves quotidiens. Et à chaque bras de rivière, un nouvel enchantement. Par l'alchimie du verbe, ainsi, Bernadéte Bidàude nous aura emmenés au fil de ses histoires, provoquant un brin de mélancolie et de francs éclats de rire. Des vendanges gargantuesques. Un café "de l'autre bord". Générosité des mots qu'elle nous offre et qui, mis bout à bout, nous font des contes comme on les aime. Nous disant quelque chose de ce qui nous tient là, profond, nous réchauffe et nous fait tristes.
"Toutes les histoires sont des histoires d'amour" écrivait, dernièrement, l'Irlandais Mac Liam Wilson.
Se surprendre à y penser, mardi soir, en sortant de cette heure et demie de bonheur."

(Philippe Ricot
, Presse-Océan)