Entre Cère et Rance 2006-2007 -Cantal









La proposition d'une résidence d'écriture sur la communauté de communes « Entre Cère et Rance »dans le Cantal m'a immédiatement enchantée.
Tout d'abord parce que l' écriture de toutes mes créations se nourrit de rencontres avec les gens, d'un contact proche avec la population de divers pays.
Lors de ces échanges, des paroles circulent, des silences aussi.
Ensuite parce que je crois que dans l'ordinaire, il y a de l'extraordinaire; parce je suis sûre qu'il n'y a pas de petites choses; parce que souvent beaucoup n'osent pas prendre la parole et qu'il n'est pas rare d'entendre qu'ils n'ont rien d'intéressant à raconter... alors que des milliers de trésors restent en suspension.
Et je suis « ravie », dans tout les sens du terme, d'être leur oreille! Tout comme de les accompagner lors d'ateliers d'écriture.
Et puis j'aime à rencontrer le monde au plus près; là où les gens habitent, là ou ils vivent; j'aime arpenter un nouveau territoire en tous sens afin d'y trouver un nouvel élan dans l'écriture, une nouvelle rêverie qui puisse générer une nouvelle création.
Il se trouve que je suis actuellement en train de construire un tryptique en trois voyages : le premier, « En Route! », fut alimenté par mes séjours lointains au Sahara, le second, « Tourmente », a été conçu après une résidence en Lozère, voyage-épopée au sein d'une communauté, et le troisième serait «  Fleur de peau » — titre provisoire — où je désire écrire autour de l'intime… ce sera donc un voyage vers le tout-proche! Je m'y suis plongée d'octobre à juin. Des ateliers d'écriture; des soirées chez l'habitant, un accompagnement artistique sur un évènement estival "Les Nuits de Marcolès" ont jalonné le chemin.
Maintenant je décante, je rassemble les images, les mots, j'efface, je déchire, je cherche...et j'irai donner cette nouvelle création en mars 2008 tout d'abord "Entre Cère et Rance". Je crois aussi que tout le monde a le droit au meilleur là ou il vit, et que la rencontre artistique aide à la fois au dérangement et au réenchantement du monde.