À l’invitation de la Fédération des foyers ruraux de Lozère, et en partenariat avec les Scènes Croisées de Lozère, j’ai arpenté le Mont Lozère et un coin de la Margeride à la rencontre des habitants pendant plusieurs semaines.
Premières rencontres au creux de l’hiver.
Sur les tables des monceaux de fruits d’aubépine. Gratte-culs rouges.
Du café, beaucoup de café.
Des histoires de vie offertes.
Ponctuées de silences enneigés.

De là est né
Tourmente

DSCN5407 - copieDSCN6613 - copiePICT8205 - copie 2